Baignade estivale à l’étang Remy (Habay)

Il y a des signes qui ne trompent pas : les cartables sont au placard, le soleil brille, tenues légères et crème solaire sont de sortie… Pas de doute, l’été est là et avec lui, les vacances et ses grandes transhumances vers les rivages ensoleillés. Faut-il pourtant parcourir tant de kilomètres pour profiter de la fraicheur d’une petite trempette ? La Wallonie compte de nombreux lieux de baignades en « eaux naturelles », mais à Habay … ! . Autour de l’Anlier, de la Rulles, de l’Arlune, les besoins des forges ont véritablement discipliné, apprivoisé et profondément modifié le milieu aquifère. Ruisseaux, rivières, étangs, lacs, chutes d’eau, fontaines, cascades, Habay est vraiment une commune de l’eau. Un avantage dont elle sait intelligemment tirer de multiples avantages.

Dans le bas de localité, à proximité de la route vers Léglise, c’est l’étang Remy qui accueille les nageurs et nageuses lors des « ABgnades » durant plusieurs dimanches des vacances d’été. On aura capté l’acronyme « Habay-baignades ». L’étang Remy est formé par les eaux de l’Arlune, un ruisseau qui prend sa source près de Vlessart et s’écoule à travers la forêt d’Anlier avant de se jeter dans la Rulles à Habay-la-Neuve. 

Si, à l’étang Remy, les rires, les cris des enfants et les bruits des baigneurs résonnent aujourd’hui, ils font écho à ceux d’hier. En effet, en septembre 1951, René Remy sollicite la Commune d’Habay-la-Neuve ; il veut établir dans une de ses prairies, située au lieu-dit « Bologne », un bassin de natation, alimenté par l’Arlune coulant dans le canal de bifurcation dit « le canal du moulin ». Après enquête communale, René Remy reçoit l’autorisation de lancer son projet en 1953.

Photo de l'Etang Remy "Piscine" (années 60-70) © Centre de Recherche du Pays de Habay

Photo de l’Étang Remy dans les années 1960-1970 (Habay) © Centre de Recherche du Pays de Habay

Les photographies transmises au Musée gaumais par le Centre de Recherche du Pays de Habay montrent les aménagements dont se munit le plan d’eau. Un bassin de natation est installé, mais pas seulement. On trouve une rangée de cabines qui permettent aux baigneurs de se changer en toute tranquillité, une buvette qui sert touristes et Habaysiens, attablés au bord de l’eau, un ponton d’où plongent petits et grands.

Le site connaît un incroyable succès durant les années 60 et 70. Les habitants des alentours se rendent très fréquemment à « la piscine » comme ils appellent familièrement l’étang Remy. Nombreux sont les enfants du coin qui y ont appris à nager ! 

Les années 80 marquent la fin de la « piscine ». La qualité de l’eau est « … impropre à la baignade » d’après les analyses de la commission d’hygiène. Le site est racheté par la commune dans les années 90 avec le projet d’en faire une aire de sports nautiques, intention restée sans lendemain. A l’abandon, le site est réinvesti, en 2016, par l’asbl ALBA qui tente de faire revivre le lieu, avec l’aide la commune. Et déjà, les plaisirs familiaux sans prétention, la convivialité toute gaumaise se retrouve aujourd’hui autour de cette eau limpide.

Envie de farniente au bord de l’eau ? N’hésitez pas à aller plonger à l’étang Remy…

Source : Centre de recherche du Pays de Habay

Aller au contenu principal